Le festival de Holi (La fête des couleurs)

L’un des festivals les plus vieux au monde est le festival de Holi, encore appelé la fête des couleurs. Il est pratiqué en Inde et au Népal en hommage de la victoire du bien sur le mal. Il est célébré au printemps. Son origine remonte à l’antiquité et vient de la Vasantotsava, qui est une célébration sacrée du printemps et également de la fertilité.

Cette fête est célébrée dans certaines parties du nord de l’Inde pendant la pleine lune du mois de Phalguna en février ou en mars. Ce festival est dédié à Krishna dans cette partie de l’Inde et à Kâma dans le sud de l’inde. Elle est célébrée avec ferveur en Orissa et à Mathura, qui est considérée comme la ville de naissance de Krishna.

Le festival de Holi dure généralement deux jours. La nuit du premier jour, on allume un feu pour rappeler la crémation de la démone Holika brûlée par Vishnu. Le deuxième jour appelé Rangapanchami, est le jour où tout le monde est en blanc et se jettent des pigments colorés. Les différentes couleurs utilisées pour les pigments ont une signification précise : le rouge signifie la joie et l’amour, le vert l’harmonie, l’orange l’optimisme et le bleu la vitalité.

Le festival de Holi (La fête des couleurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut