Woodstock 69, le mythique festival

Le festival de Woodstock (également connu sous la désignation An Aquarian Exposition : Three Days of Peace and Music) était un concert de trois jours (qui en a finalement duré 4) où il y avait du sexe, de la drogue, du rock’n’roll et de la boue à foison. Il a eu lieu du 15 au 18 août 1969 dans la ferme laitière de Max Yasgur située dans la ville de Bethel (à l’extérieur de White Lake, dans l’État de New York).

Entré au panthéon contre toute attente

Pour de nombreux observateurs aujourd’hui il y a peu d’événements musicaux qui pourraient espérer rivaliser avec l’authenticité et la légende du festival de Woodstock des années 69.

Les choses n’avaient pourtant pas bien démarré. Un mois plus tôt, les organisateurs avaient perdu leur permis et avaient dû se démener pour trouver un autre site. Un contretemps qui a bien entendu pesé très lourd sur la balance. En effet, au moment où les festivaliers affluaient pour prendre part à l’évènement il n’y avait ni assez de toilettes, ni d’installations médicales. Qui plus est les quantités de nourriture et d’eau disponibles étaient largement insuffisantes. Et pour couronner le tout, le niveau d’humidité et de chaleur sur les lieux était élevé; sans compter que la météo n’était pas des plus agréables et que le terrain était boueux.

La naissance de légendes

Bien que toutes les conditions semblassent réunies pour que l’histoire retienne l’un des plus gros fiascos de la scène musicale, ce festival organisé en août 1969 est devenu le festival musical le plus emblématique des USA. Il a en effet enregistré la participation de quelques 500.000 âmes. Pour cette époque et même de nos jours, ce chiffre est tout simplement stratosphérique. A titre de comparaison, le festival Bonnaroo attire aujourd’hui environ 100.000.

Le festival de Woodstock de cette année-là ne présentait pourtant pas une guest-list exceptionnelle en termes de d’artistes célèbres. La plupart des “grands groupes commerciaux” de cette époque n’y était pas non plus. Il ne s’agissait pas non plus d’un rassemblement d’outsiders. Des artistes comme Jimi Hendrix, The Who and Sly, la Family Stone et quelques autres étaient relativement connus sur le plan national. Mais seule une demi-douzaine environ était vraiment populaire à cette époque. Avec le recul, ce concert présentait la plupart de ceux qui seront plus tard les plus grands noms de l’histoire de la musique. Il s’agit là d’un des faits qui ont forgés le mythe de ce festival.

Woodstock 69, le mythique festival

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut